Powo Être rappelé
Publication 2 - 03 - 2022

L’évolution du modèle Freelance depuis 2014

Publication 2 - 03 - 2022

L’évolution du modèle freelance depuis 10 ans

Vous avez pour projet de devenir freelance et d’entrer dans un « nouveau » monde du travail ? Vous n’êtes pas le seul ! Au cours des dernières années, notamment depuis une bonne décennie, nous assistons à une émergence du statut de freelance, au détriment du modèle du salariat classique.

Selon statista.com, nous comptons aujourd’hui plus de 3,2 millions de travailleurs indépendants en France, alors qu’ils n’étaient que 2,5 millions quelques années auparavant. Ce chiffre devrait tripler d’ici 2025.

De nos jours, le statut de freelance est particulièrement convoité. En effet, ce nouveau mode de travail attire par ses multiples avantages. Il séduit depuis plusieurs années, des milliers de jeunes étudiants, personnes en reconversion ou sans activité.

L’activité freelance en plein essor sur notre territoire

L’activité freelance a connu un boom ces dix dernières années avec une croissance de 126%. En 2021, l’INSEE a enregistré la création de plus de 82 400 entreprises. Ces données dépendent de plusieurs variables telles que le secteur d’activité, le type de travailleur indépendant…

Selon l’INSEE, en 2020, l’âge moyen des travailleurs indépendants était d’environ 36 ans. Le caractère de liberté de l’activité freelance attire au fil des années de plus en plus de jeunes, notamment ceux de la génération Z qui sont «nés avec un smartphone dans la main». Les jeunes, notamment certains profils autodidactes, n’hésitent pas à se lancer à la suite d’une expérience professionnelle de courte durée ou même en parallèle de leurs études.

Initialement, les freelances étaient principalement spécialisés dans les domaines des technologies et du numérique. Dorénavant, nous observons de plus en plus de freelances spécialisés dans d’autres domaines tels que le marketing, les ressources humaines… 

Le développement du statut de freelance à l’étranger

Aux Etats-Unis l’expansion du modèle freelance a débuté avant les pays européens. Entre 2000 et 2011, environ 99% des créations d’emplois étaient liées à la progression du travail indépendant.

Dans ce pays, de nombreuses personnes ont quitté leur emploi pour opter pour le freelance, ce qui a engendré une explosion du nombre de démissions. Certaines personnes n’arrivant pas à trouver une place sur le marché du travail ont quitté le statut de chômeur grâce au freelance.

Cependant, bien que l’évolution du nombre de freelances soit très prononcée ces dernières années, il faut savoir que ce statut ne garantit pas une sécurité de revenus. Néanmoins, l’idée de se lancer dans un nouveau projet et de créer son business de A à Z permet de ressentir une certaine fierté.

À la suite de l’émergence américaine de freelances, la Grande Bretagne a également connu une tendance à la hausse, très nette.

La progression du modèle a débuté plus tardivement en France, mais le statut d’auto-entrepreneur a permis de dynamiser et d’accélérer les statuts entrepreneuriaux.

Des mutations structurelles, conjoncturelles et culturelles à l’origine du mouvement freelance

Le modèle freelance se développe en marge du modèle salarial traditionnel. Cette évolution sociétale s’explique par plusieurs mutations structurelles, conjoncturelles et culturelles.

Un changement structurel de système économique

L’une des premières raisons de la montée en flèche du freelance est le changement de notre système économique et de la façon dont on crée de la valeur ajoutée.

La mondialisation accompagnée de l’émergence de l’économie virtuelle ont créé de nouveaux métiers et poussent les travailleurs à s’adapter à un autre mode de travail. Ces créations d’emplois sont très attrayantes puisqu’il suffit d’une connexion internet et d’un ordinateur pour pouvoir se mettre au travail !

Le boom du travail indépendant touche plusieurs secteurs d’activité et pas seulement l’économie du web. Le mouvement est si important que certains journalistes américains le qualifient même de « freelance nation ». En effet, le mouvement freelance apparaît comme une nouvelle nation qui se différencie du travail ordinaire.

Une adaptation conjoncturelle à l’évolution de notre société

Une deuxième mutation responsable de cette évolution est le changement du marché de l’emploi. Les jeunes sont de nos jours certainement plus exigeants quant à leur emploi. Ils souhaitent être plus libres et soumis à peu de contraintes imposées par une hiérarchie supérieure. Ils s’orientent vers le travail indépendant, bonne alternative au salariat classique.

Cette émergence du mouvement de freelance s’accompagne aussi du recours croissant des entreprises à la sous-traitance. Effectivement, elles confient de plus en plus leurs tâches à des travailleurs indépendants. Dans l’optique de réduire leurs coûts, elles préfèrent externaliser certaines missions. Elles se détachent des compétences éloignées de leur cœur de métier. Les freelances étant compétitifs par leurs tarifs, tout en produisant des résultats aussi qualitatifs voire plus que les salariés, ils participent à cette tendance à la sous-traitance.

Une révolution culturelle dans le rapport au travail

L’évolution du modèle freelance s’explique par une révolution culturelle par rapport au travail, avec l’apparition des nouvelles technologies et du numérique. Ainsi, les métiers évoluent et les individus recherchent avant tout à donner du sens à leurs activités professionnelles.

Les salariés se rendent également compte que même avec un CDI au sein d’une entreprise, la sécurité de l’emploi n’est malheureusement plus garantie. Les entreprises ne répondant plus aux attentes des travailleurs, ces derniers se lancent de plus en plus en freelance.

Pour répondre à l’accroissement exponentiel des freelances et pour les accompagner au mieux, certaines plateformes et agences ont vu le jour. C’est le cas de Malt, une plateforme de mise en relation de freelance qui par ailleurs poursuit sa croissance soutenue après une levée de fonds de plus de 80 millions d’euros afin de développer son activité dans d’autres pays européens. Cette plateforme a recensé que 92% de leurs freelances considèrent leur activité comme un travail à long terme.

Powo, une agence en réponse à l’évolution exponentielle du nombre de freelance

C’est également pour aider les freelances et pour répondre à la demande croissante que Powo a été créée. Powo a pour mission de mettre en relation des freelances avec des entreprises.

Première agence en France spécialisée dans le domaine du management et des technologies, Powo apporte un environnement sécurisant aux freelances et permet d’assurer la réussite de leurs projets.

Grâce à Powo, vous n’aurez pas à gérer toute la partie légale et contractuelle d’une mission. Vous aurez seulement à vous concentrer sur la partie technique de la mission, ses objectifs, le contact client et la partie livrable. Devenir freelance, c’est savoir que vous avez les compétences nécessaires pour endosser ce statut ; et faire appel à Powo c’est bénéficier d’une aide pour vous mettre en scène !

Si vous souhaitez devenir freelance et prendre part à l’évolution de ce modèle, n’hésitez plus, Powo est là pour vous accompagner dans votre projet !

Partager

LinkedInFacebookEmailCopy Link

Partager

LinkedInFacebookEmailCopy Link

Lire aussi

8 août 2022

Le genre des freelances

Pourtant le taux de féminisation chez les freelances en France reste moindre, plus de 2 freelances sur 3 sont des hommes, seulement 32 % des freelances sont des femmes. Parallèlement, quand 21% des hommes étaient freelances en 2019, les femmes, elles, n’étaient que 12%.

4 avril 2022

Comment collaborer avec un freelance ?

De plus en plus d'entreprises font appel à des freelances. Pour rappel, le freelance est un indépendant qui intervient auprès d’entreprises. Le freelancing apporte une certaine facilité et une liberté dans la gestion humaine et financière